/ Blog / De la dépendance aux soins à l’autonomie partagée

De la dépendance aux soins à l’autonomie partagée

Le paysage des soins de santé en Europe est confronté à d'énormes changements. La population ne cesse de vieillir et l'offre actuelle de soins n’est pas suffisante. C'est pourquoi, ensemble, nous devons veiller à ce que les personnes âgées puissent continuer à vivre confortablement chez elles le plus longtemps possible, mais en toute sécurité, et avec un accès à des soins professionnels.  L’autonomie est ici cruciale, tout comme le rôle des soins non professionnels dispensés par les amis, les voisins et la famille. Une plus grande autonomie n’est pas seulement une plus-value dans le quotidien, mais soulage également le personnel des soins de santé.  Comment fonctionne exactement ce processus d'autonomie, et qu’est-ce que cela implique pour les soins aux personnes âgées ? Nous répondons à ces questions dans cet article.

Des soins gérés en autonomie

À ce jour, une chose est certaine : notre système de santé actuel n’est pas adapté à l’avenir. Nous devrons aider de plus en plus de personnes dans les années à venir, mais avec moins de personnel et moins d'argent. C'est pourquoi il est important d'impliquer davantage les personnes âgées dans leurs soins, afin de leur rendre plus de responsabilités, et leur redonner de la valeur et de la dignité. En effet, ces dernières années, nous nous sommes “trop occupés" des personnes âgées, ce qui les a rendues progressivement très dépendantes. Si nous voulons créer un modèle de soins adapté à l'avenir, nous devons stimuler à nouveau ces personnes pour qu'elles prennent davantage en charge leurs propres soins.

testimonial-img

Se concentrer sur les possibilités, pas sur les limites

Pour permettre aux personnes âgées de vivre chez elles le plus longtemps possible ou pour accroitre leur indépendance dans les établissements de soins, il est important de déclencher leur autonomie. Nous entendons par là la capacité des personnes à prendre soin d'elles-mêmes sur le plan physique, cognitif et social.

Au lieu de nous concentrer sur les limites, nous devons aider les gens à soutenir et à renforcer leurs propres capacités. 

Cela ne s'applique pas seulement aux personnes âgées elles-mêmes. Les personnes qui ont besoin de soins sur le long terme ne peuvent pas y parvenir par leurs propres moyens. C'est ainsi que l'autonomie devient rapidement une co-responsabilité. Cela signifie que les personnes sont autonomes avec l'aide d'un cercle de soins qui peut être composé de la famille, d'amis, de voisins et/ou de bénévoles.

Dans cette vision, l'autonomie est diamétralement opposée à la dépendance aux soins. Un changement fondamental est donc en train de s'opérer : on passe d'une approche purement médicale à une approche plus sociale ; de la maladie et des soins à la santé, au comportement, aux personnes et à la société.

L’autonomie partagée dans la pratique

Travailler sur l'autonomisation commence toujours par une bonne conversation entre le personnel de soin et le patient. Expliquez pourquoi certaines choses se font d’une certaine manière et le raisonnement derrière cela.  Des instruments de mesure concrets et des méthodes visant à renforcer l'autonomie (comme une matrice ou un radar d'autonomie) peuvent être utiles. En tant que professionnel de la santé, vous pouvez également consulter d'autres experts. Voyez comment ils essaient de promouvoir l'autonomie de leurs patients. Par exemple, on fait souvent appel à des ergothérapeutes.

visual-overzicht-bril-FR

La technologie comme aide à l’autonomie

La technologie peut également jouer un rôle décisif dans le maintien et le renforcement de l’autonomie partagée. Jane combine des capteurs de mouvement, des boutons d'alarme et une intelligence artificielle qui permettent de fournir des soins à distance.

Avec Jane, vous constituez votre propre groupe de soins. Il peut s'agir de la famille et des amis, mais aussi de formes de soins existantes, comme les soins à domicile ou les centres de soins.

Grâce aux tableaux de bord, il est facile d'effectuer une surveillance à distance, y compris pour les prestataires de soins professionnels. Ce suivi continu rassure les proches et donne en même temps à la personne âgée la confiance nécessaire pour continuer à assumer son rôle social. 

En outre, cela a également un effet préventif. Jane fournit des notifications basées sur des schémas comportementaux, ce qui signifie que la personne âgée peut rester en toute sécurité. Cela renforce l'autonomie du patient et lui évite de voir ses possibilités se restreindre.

Vous souhaitez encore plus de sécurité, de sûreté et de tranquillité d'esprit ? Alors, vous pouvez également définir vos propres règles de soins en tant que “groupe de soins”, pour lesquelles des notifications sont envoyées.

Vous êtes prêt pour le changement ?

Ensemble, nous aspirons à un avenir dans lequel les personnes âgées ne seront plus dépendantes, mais (co)autonomes. Êtes-vous prêt à faire le changement ? Parlez à l'un de nos experts et voyez comment Jane peut vous aider.